Formation au chant

Le Chant en Mouvements

Une formation vocale en ligne pour apprendre le chant et se perfectionner de manière innovante et efficace

Cours de chant en vidéo

Interactif

Facile d'accès 24h/24, 7j/7

Tarif abordable

Vous êtes?

Chanteuse débutante | Chanteur débutant

Vous aimeriez:

– Apprendre à chanter, de manière ludique et efficace, sans devoir faire des exercices barbants (que vous n’aurez probablement pas le temps de faire).

– Pouvoir chanter des morceaux que vous aimez, dans des styles différents.

– Avoir confiance en vous, dans vos capacités, oser chanter devant les autres.

Vous ne savez pas bien...

– Par où commencer, ce qui va vous faire vraiment progresser.

– Vers quelle formation au chant vous tourner?

Vous êtes?

Expérimenté | Artiste de la musique
Chanteuse professionnelle | Chanteur professionnel

Vous aimeriez:

– Progresser réellement! Comprendre comment “travailler” votre chant efficacement?

– Avoir une voix qui vous ressemble?

– Avoir davantage de possibilités d’interprétation, chanter dans n’importe quel style?

– Appréhender votre voix comme un tout, la comprendre de l’intérieur et non (seulement) d’un point de vue théorique?

– Ne plus utiliser une forme de contrainte, dire adieu au forçage vocal?

– Être autonome dans votre pratique?

Vous pensez que:

– Vous chantez bien mais ne parvenez pas toujours à faire ce que vous souhaitez, malgré des heures de cours, de formations et des profs de chant aux méthodes différentes.

– Vous devez constamment répéter vos exercices vocaux pour chanter comme vous le voulez? (Est-ce bien normal?)

Belting, Voix mixte, Twang, Soutien, Posture, Respiration abdominale… Les termes et concepts utilisés dans les cours de chant et le monde de la voix n’ont pas toujours de sens (En théorie peut-être, mais en vous?)

Vous êtes?

Professeur de chant | Coach Vocal

Vous aimeriez:

– Vous améliorer pour mieux enseigner?

– Savoir mieux transmettre votre savoir-faire?

– Savoir mieux différencier la technique vocale de l’esthétique? 

– Donner une cohérence globale à tout votre bagage théorique, anatomique, physiologique. A tous les enseignements, méthodes et approches que vous avez accumulés au fil des années. Pour vous, et vos élèves.

Vous pensez que:

– Enseigner ce n’est pas donner une poignée de vocalises à vos élèves pour réparer leurs problèmes. Ni les noyer dans la théorie.

– Vos élèves et vous, n’êtes pas des machines et qu’une approche mécaniste de l’apprentissage du chant ne fonctionne pas vraiment sur le long terme.

– N’importe quel apprentissage se fait par l’expérience de vécus dont, en tant qu’en enseignant, vous devriez être le guide.

Vous êtes?

Orthophoniste

Vous aimeriez:

– Intégrer la méthode Feldenkrais pour mieux comprendre et vivre en vous les exercices que vous donnez à vos patients?

– Disposer davantage d’outils pour vos prises en charge?

– Améliorer votre propre geste vocal? Savoir chanter?

Vous êtes?

Comédien·ne

Vous aimeriez:

– Comprendre votre voix de l’intérieur et non (seulement) d’un point de vue théorique? Donner plus de sens à vos enseignements passés?

– Mieux transmettre des émotions à travers votre voix?

– Étendre votre palette en intégrant ou perfectionnant votre chant?

Le Chant en Mouvements

Une école du chant en ligne... différente!

Apprendre c’est explorer, c’est tourner autour d’une idée.

Qu’importe votre niveau ou votre style musical, cette formation vous propose un apprentissage experientiel, identique à celui des autodidactes (qui parviennent le plus souvent à de meilleurs résultats que bon nombre d’apprenants avec d’autres méthodes).

Un apprentissage cadré et guidé pour répondre à vos besoins et vos envies.

Intonation, chanter plus ou moins fort, avec agilité, mécanismes laryngés, registres, voix mixtes, belting, twang, résonance, couleur, texture, filtres, effets, interprétation, rythme, harmonie…

Dans cette formation vocale, vous verrez tout cela (et plus encore!), non pas de manière abstraite et théorique, mais comme une réalité personnelle pour vous.

Parce que votre voix n’est pas juste votre voix, partez à la découverte de ses relations avec l’ensemble de vous-même: corps et esprit.

Améliorez vos capacités sensorielles et kinesthésiques afin de ré-organiser cet ensemble pour chanter et vous exprimer de manière réellement authentique, comme VOUS le souhaitez !

Un objectif majeur de ce cursus de formation au chant est de vous rendre autonome.

Oui, vous allez apprendre des compétences dans le domaine du chant. Mais aussi et surtout “apprendre à apprendre” des compétences pour pouvoir être capable de comprendre ce dont vous avez besoin et comment l’obtenir.

Ce que vous allez apprendre
(différemment de d'habitude ! )

Apprendre à respirer, placer sa voix, avoir la bonne posture, s’échauffer la voix et faire des vocalises…  L’apprentissage traditionnel du chant repose sur l’acquisition de notions floues, le plus souvent sans fondement scientifique et éloignées de la réalité du vocaliste d’aujourd’hui.

La formation vocale “Le Chant en Mouvements” propose de leur (re)donner une véritable existence sensorielle, qui vous est propre. Sans dogmatisme ni parti pris esthétique.

Aucun type de respiration n’est bon ou mauvais. Une “bonne” manière de respirer n’existe qu’en relation avec ce que l’on s’apprête à à chanter.

Pourquoi apprendre quelque chose qui se fait probablement déjà très bien, et/ou qui n’a aucun lien avec les difficultés que l’on rencontre?

Peut-être que notre cerveau sait bien mieux que nous ce dont nous avons besoin?

Et si nous cherchions plutôt à identifier en nous les principaux types de respiration que nous utilisons, sans vouloir absolument les contrôler?

Vous voulez en savoir plus? (le lien s’ouvre dans une nouvelle page)

Une expression qui ne veut pas dire grand chose…Ressentir une vibration ou une résonance à un certain endroit, donner une certaine couleur et texture au son, n’est qu’une question de goût.

Et si nous ne cherchions pas à apprendre ce qu’il faut faire, mais apprendre tout ce qu’il est possible de faire?

Vous voulez en savoir plus? (le lien s’ouvre dans une nouvelle page)

Qu’importe le style, aucun des artistes que vous appréciez ne reste statique, ni ne se tient “bien droit” quand elle/il chante. Ça serait soporifique à regarder!

Mais surtout, le chant est une action dynamique: rester figé dans une position qui serait la « bonne » est néfaste. 

Ne serait-il pas plus interessant d’avoir un répertoire de possibilités le plus riche possible?

Vous voulez en savoir plus? (le lien s’ouvre dans une nouvelle page)

La majorité des artistes que vous appréciez se fichent bien de leur articulation.

Le fait d’articuler plus ou moins doit être en relation avec l’interprétation, les émotions et le message que l’on souhaite transmettre.

Et si nous cherchions à connaitre et sentir les éléments qui jouent un rôle dans l’articulation et en quoi jouer avec eux modifie le résultat sonore?

Vous voulez en savoir plus? (le lien s’ouvre dans une nouvelle page)

Si un échauffement vocal sert à combler un manque, quelque chose qui n’a pas été (bien) appris, c’est problématique.

Plutôt que de perdre du temps à faire des vidéos Youtube d’exercices qui ne correspondent nullement à nos besoins, pourquoi ne pas chercher plutôt à savoir ce qu’il nous faut, nous?

Vous voulez en savoir plus? (le lien s’ouvre dans une nouvelle page)

Au delà de nos frontières et de notre époque, ce mode d’apprentissage avec des vocalises n’a jamais existé et pour autant, le chant n’en demeure pas moins d’une grande qualité technique et esthétique.

Chanter est une habilité motrice complexe comme marcher, faire du vélo ou nager…. Que vous n’avez pas appris avec des exercices et que vous n’avez plus besoin de répéter!

Tous les recueils de vocalises ne couvriront jamais toute la richesse des possibilités de la voix!

Les artistes que vous appréciez n’ont probablement pas acquis leurs compétences avec des vocalises et des exercices, mais de manière experientielle. Une démarche naturelle et universelle.

Et si nous faisions pareil? 

Vous voulez en savoir plus? (s’ouvre dans une nouvelle page)

Cliquez sur les points

notions de chant que vous allez apprendre

L'articulation

La majorité des artistes que vous appréciez se fichent bien de leur articulation.

 

Le fait d’articuler plus ou moins doit être en relation avec l'interprétation, les émotions et le message que l'on souhaite transmettre.

 

Et si nous cherchions à connaitre et sentir les éléments qui jouent un rôle dans l'articulation? En quoi jouer avec eux modifie le résultat sonore?

 

Vous voulez en savoir plus? (le lien s'ouvre dans une nouvelle page)

Le placement vocal

Une expression qui ne veut pas dire grand chose...

Ressentir une vibration ou une résonance à un certain endroit, donner une certaine couleur et texture au son, n’est qu’une question de goût.

Et si nous ne cherchions pas à apprendre ce qu'il faut faire, mais apprendre tout ce qu'il est possible de faire?


Vous voulez en savoir plus? (le lien s'ouvre dans une nouvelle page)

La "bonne" respiration

Aucun type de respiration n’est bon ou mauvais. Une "bonne" manière de respirer n’existe qu’en relation avec ce que l’on s’apprête à à chanter.

 

Pourquoi apprendre quelque chose qui se fait probablement déjà très bien, et/ou qui n'a aucun lien avec les difficultés que l'on rencontre?

 

Peut-être que notre cerveau sait bien mieux que nous ce dont nous avons besoin?

 

Et si nous cherchions plutôt à identifier en nous les principaux types de respiration que nous utilisons, sans vouloir absolument les contrôler?

 

Vous voulez en savoir plus? (le lien s'ouvre dans une nouvelle page)

Apprendre à s'échauffer la voix

Si un échauffement vocal sert à combler un manque, quelque chose qui n'a pas été (bien) appris, c'est problématique.

 

Plutôt que de perdre du temps à faire des vidéos Youtube d'exercices qui ne correspondent nullement à nos besoins, et si nous cherchions plutôt à savoir ce qu'il nous faut?

 

Vous voulez en savoir plus? (le lien s'ouvre dans une nouvelle page)

Faire des exercices et des vocalises

Au delà de nos frontières et de notre époque, ce mode d’apprentissage avec des vocalises n’a jamais existé et pour autant, le chant n’en demeure pas moins d’une grande qualité technique et esthétique.

 

Chanter est une habilité motrice complexe comme marcher, faire du vélo ou nager.... Que vous n'avez pas appris avec des exercices et que vous n'avez plus besoin de répéter!

 

Tous les recueils de vocalises ne couvriront jamais toute la richesse des possibilités de la voix!

 

Les artistes que vous appréciez n'ont probablement pas acquis leurs compétences avec des vocalises et des exercices, mais de manière experientielle. Une démarche naturelle et universelle.

 

Et si nous faisions pareil? 

 

Vous voulez en savoir plus? (s'ouvre dans une nouvelle page)

La "bonne" posture

Qu’importe le style, aucun des artistes que vous appréciez ne reste statique, ni ne se tient “bien droit" quand elle/il chante. Ça serait soporifique à regarder!

 

Mais surtout, le chant est une action dynamique: rester figé dans une position qui serait la « bonne » est néfaste. 

 

Et si nous cherchions plutôt à avoir un répertoire de possibilités le plus riche possible?

 

Vous voulez en savoir plus? (le lien s'ouvre dans une nouvelle page)

Contenu de la formation

Premier Module:

Fondations

Comme son nom l’indique, le Module Fondations s’intéresse aux bases, aux fondamentaux pour apprendre ou se perfectionner au chant.

Vous y trouverez des leçons sur des fonctions physiologiques comme la respiration, acoustiques comme la résonance, des éléments anatomiques et leur relation, comme le larynx, la mâchoire ou la langue.

C’est au coeur de ces leçons que sont évoqués certains des principaux termes utilisés dans le chant et l'apprentissage de la technique vocale.

Grâce à vos capacités sensorielles acquises, toutes cela peut alors prendre sens!

Tout au long de la formation sont proposées des leçons de pleine conscience, à être dans l’attention de votre dialogue intérieur, aux mouvements de vos pensées, de vos modèles de protection. Et ce, dans une idée de globalité corps et esprit.

Second Module:

Éléments

Le Module Éléments s’intéresse davantage et en détails aux éléments de la voix, ainsi que des leçons d’explorations de notions musicales comme le rythme, l’intonation, l’harmonie.

Bien que l'expérience et l'exploration soient au coeur de l'apprentissage, cette formation repose sur des connaissances anatomiques et physiologiques qui sont mises à disposition afin de mieux comprendre et mieux se représenter ce qui est vu dans les leçons.

Troisième Module (optionnel):

Styles

le Module Styles vous invite à partir à la découverte des recettes stylistiques en apprenant à marier certaines configurations vues jusqu’alors.

Modules complémentaires

Plusieurs modules complémentaires sont disponibles:

- Guitare & Voix
- Piano & Voix
- Prise de Parole en Public
- Pleine Conscience du Musicien

Premier Module:

Fondations

Comme son nom l’indique, le Module Fondations s’intéresse aux bases, aux fondamentaux pour apprendre ou se perfectionner au chant.

Vous y trouverez des leçons sur des fonctions physiologiques comme la respiration, acoustiques comme la résonance, des éléments anatomiques et leur relation, comme le larynx, la mâchoire ou la langue.

C’est au coeur de ces leçons que sont évoqués certains des principaux termes utilisés dans le chant et l'apprentissage de la technique vocale.

Grâce à vos capacités sensorielles acquises, toutes cela peut alors prendre sens!

Tout au long de la formation sont proposées des leçons de pleine conscience, à être dans l’attention de votre dialogue intérieur, aux mouvements de vos pensées, de vos modèles de protection. Et ce, dans une idée de globalité corps et esprit.

Second Module:

Éléments

Le Module Éléments s’intéresse davantage et en détails aux éléments de la voix, ainsi que des leçons d’explorations de notions musicales comme le rythme, l’intonation, l’harmonie.

Bien que l'expérience et l'exploration soient au coeur de l'apprentissage, cette formation repose sur des connaissances anatomiques et physiologiques qui sont mises à disposition afin de mieux comprendre et mieux se représenter ce qui est vu dans les leçons.

Troisième Module (optionnel):

Styles

le Module Styles vous invite à partir à la découverte des recettes stylistiques en apprenant à marier certaines configurations vues jusqu’alors.

Modules complémentaires

Plusieurs modules complémentaires sont disponibles:

- Guitare & Voix
- Piano & Voix
- Prise de Parole en Public
- Pleine Conscience du Musicien

Organisation de la formation vocale

Organisation de la formation vocale

Des Modules

La formation est organisée en 3 modules principaux: FONDATIONS, ÉLÉMENTS, STYLES

 

Des cours

Chaque module contient 8 à 10 cours vidéos d'environ 1h chacun

Une formation interactive

Tout au long de votre formation, posez vos questions, envoyez vos enregistrements audio et/ou vidéo pour un retour personnalisé.

Des appuis théoriques

Cours d'anatomie et physiologie de la voix (Global et spécifique à certaines leçons). Cours de théorie musicale. 

La formation est organisée en 3 modules principaux:

FONDATIONS, ÉLÉMENTS, STYLES

Chaque module contient 8 à 10 cours vidéos d’environ 1h chacun

Cours d’anatomie et physiologie de la voix (général et spécifique à certaines leçons). Cours de théorie musicale. 

Tout au long de votre formation, posez vos questions, envoyez vos enregistrements audio et/ou vidéo pour un retour personnalisé.

Leur avis sur cette formation

Témoignages Formation chant
Fred Toulon

Des années et même des décennies à pratiquer des exercices tous les jours pour un résultat pas toujours convainquant. Et un jour on tombe sur cette approche Feldenkrais et on est partagé entre colère et plaisir. Colère de ne pas l’avoir connu avant et plaisir d’une sorte de renaissance.

Je ne peux QUE recommander!

Témoignages Formation chant
Élise Blagnac

L'introspection que demande ce type d'approche n'est pas simple au début quand on en a pas l'habitude. Mais il faut le reconnaître: ca porte ses fruits!

Le chant est une passion pas mon métier.Je suis kiné et me suis toujours tourné vers des méthodes "scientifiques". Et bien, de tous les enseignements que j'ai reçu, celui-ci est le seul qui a pu défaire des blocages et m'ouvrir des portes de compréhension de ce que je fais.

Témoignages Formation chant
Caroline Bruxelles

Au début, ce travail est curieux et on se demande où on va. A la fin de de la première leçon, la magie opère. Dans les suivantes, on se dit que ca n’a rien à voir avec de la magie! Je suis chanteuse de jazz et je peux enfin techniquement faire des choses que j’ai toujours pensé ne jamais pouvoir faire.
Merci!

Charles Montrouge

J’avais déjà pris des cours avec Olivier et j’étais familier avec sa manière d'aborder le chant. La possibilité de faire ça de chez moi et de manière plus approfondie a été extrêmement bénéfique.

Témoignages Formation chant
Claudia Amiens

Je donne des cours de chant depuis 20 ans et c'est difficile de remettre en question ce qu'on a toujours fait. Je ne vais pas changer du tout au tout, mais j'ai découvert dans cette manière de faire et d'apprendre une autre façon de voir.

C'est intimement déstabilisant et réjouissant en même temps.

Témoignages Formation chant
Gaël Lille

Je suis coach et la fatigue vocale après 6h d'ateliers en entreprises faisait partie de mon quotidien... J'ai essayé diverses méthodes avant de comprendre que mon problème n'était pas juste une question de savoir bien respirer. Que de temps perdu!

Aujourd'hui, je ne pense même plus à ce qu'il faut faire. C'est là et c'est tout.

Témoignages Formation chant
Jean Lyon/Genève

Jamais été ami avec ma voix.

On ne se comprenait pas: sur scène comme en répétition, elle me lâchait et ne correspondait pas au personnage que je voulais jouer... Aujourd'hui, c'est comme si elle et moi on ne faisait qu'un! C'est fou!

Témoignages Formation chant
Agathe Montpellier

J'ai toujours chanté essentiellement pour moi, ma famille et ma salle de bain. Pas très bien, je trouvais. Je voulais des cours où j'allais vraiment progresser.

J'ai essayé des écoles près de chez moi mais avec mon travail, c'était loin d'être pratique! J'arrivais tendue en cours et je n'en profitais pas. Là, non seulement, je peux le faire QUAND je veux, mais en plus j'ai transformé ma manière de chanter. Hâte de voir le second module arriver!

    Envie d'essayer?

    Le mode "invité" vous permet de voir à quoi ressemblera votre espace personnel de formation et vous donne accès (gratuitement) à une leçon de démonstration, des explications et un contenu théorique

    Pour quels styles se destine l'approche de ce site?

    L'approche du Chant en Mouvements n'intervient pas pour vous dire ce qui est beau ou ne l'est pas

    Qu’importe donc le style que vous voulez chanter et la manière dont vous voulez le faire, vous trouverez dans ce cursus de formation vocale des outils sensoriels pour vous permettre de chanter ce que vous voulez.

    Quelle est la différence entre l'approche sur cette formation au chant, et la méthode traditionnelle?

    Pour la pédagogie traditionnelle du chant, l’apprentissage du chant (empreint le plus souvent d’esthétisme et de dogmatisme) passe par l’instruction d’une nourriture théorique souvent abstraite et subjective du fonctionnement de notre corps (puisque esthétiquement proche du chant lyrique), et la répétition d’exercices (vocalises) visant à inculquer des schémas d’actions à notre système nerveux. (La pertinence de ces exercices dans un but d'apprentissage est évoquée dans une question plus bas sur cette page)

    Montrer le résultat et l’attendu de l’apprentissage sans laisser l’apprenant expérimenter, le prive du processus naturel d’apprentissage qui lui permet de mieux comprendre, sentir (pas seulement d’appliquer) et d’ancrer les acquisitions. Ainsi, pour notre cerveau, l’ensemble de cet apprentissage mécaniste n’a pas de sens et ne trouve pas réellement sa place dans une organisation globale de soi. La cacophonie théorique et l’absence d’intégration engendrent la nécessité d’y revenir, de s’exercer et de « s’échauffer », c’est à dire de réitérer sans fin ces instructions. Vouloir, pendant et hors de cours de chant, dominer son corps avec un bagage superficiel d’exercices vocaux est vain.

    De fait, un nombre important d’apprentis chanteurs·euses finissent sur le bas côté et/ou avec des séquelles psychologiques et physiques.

    Le rôle d’un enseignant est de rendre possible et faciliter la démarche d’apprentissage, pas de fournir les instructions à reproduire en donnant l’exemple au préalable. Les cabinets de phoniatres, d’ORL et d’orthophonistes se remplissent de chanteuses et chanteurs à la voix et à l’âme blessées, et ce n’est pas par absence de méthode mais bien davantage parce que nous avons oublié comment apprendre.

    Si certain·es trouvent dans cette méthode traditionnelle un résultat satisfaisant, c’est davantage par leur propre moyen d’investigation d’eux-même, une manière de lui donner du sens, de le comprendre pour et en soi.

    Il est à noter que les autodidactes parviennent le plus souvent à de meilleurs résultats que bon nombre d’apprenants avec cette méthode. Et bien entendu, au delà de nos frontières et de notre époque, ce modèle d’apprentissage traditionnel n’a jamais existé et pour autant, le chant n’en demeure pas moins d’une grande qualité technique et esthétique.

    "Je ne chante pas juste". Ce thème est-il abordé?

    Les expressions «  chanter faux », « et ne pas avoir le sens du rythme » sont loin d’être rattachée à des conceptions communément admises. L’étiquetage et la stigmatisation d’une personne n’ayant pas de “sens du rythme” comme celle qui “chante faux” peuvent la conduire vers plus de difficultés qu’autre chose.

    Concernant l'intonation musicale, la justesse, accordons-nous d’abord sur une définition: la note que vous produisez est différente de celle que vous visiez. Elle n’est pas forcément dissonante et peut être harmonieuse. Vous avez le droit de modifier la mélodie comme bon vous semble. Ce n’est pas “faux”, c’est simplement différent. Et c’est donc un autre sujet. Si malgré cela, elle vous parait “fausse”, la question à se poser est: en êtes vous certain·e? Car si c’est une question de beau ou pas, agréable à entendre ou pas, ce n’est pas la même chose. La justesse a une valeur objective: il y a des artistes qui ont du succès et qui pourtant chantent globalement faux… mais c’est agréable à écouter. Il y a aussi des artistes qui chantent juste et pourtant vous trouvez ça laid.

    Ceci étant clarifié, citons une étude réalisée en 2006 par l’orthophoniste Michel Parperman: sur 93 personnes interrogées, 54 pensent chanter faux. Il y a vraisemblablement, derrière cette autocritique, l’impuissance à en formuler d’autres plus poussées et objectives sur sa propre voix. Dans une autre étude menée en 2011 par Sean Hutchins au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS), Sean Hutchins a demandé à un groupe de musiciens et à un groupe de non-musiciens de reproduire vocalement une note qu’on leur faisait entendre. Par la suite, on leur a demandé de reproduire cette note à l’aide d’un appareil électronique. Les non-musiciens ont réussi la tâche vocale dans une proportion de 59 %. En revanche, la réussite grimpe à 97 % lorsqu’il s’agit de reproduire la note à l’aide du synthétiseur. Les musiciens ont eux aussi mieux performé (bel anglicisme québécois…) avec le synthétiseur, bien que leur habileté vocale ait été supérieure à celle des non-musiciens. «Cela nous montre que, pour presque tous les sujets, le son est correctement perçu», souligne Sean Hutchins. »

    Si vous percevez bien les sons, il faut se tourner vers l’aspect mécanique. C’est ce que cette formation au chant en ligne se propose de faire.

    Quoi qu’il en soit et bien qu’important, ne vous focalisez pas sur cet aspect au risque de passer à côté du reste et/ou de renforcer ce que vous pensez être un “problème”.

    Est-ce que connaître la physiologie et l’anatomie est important pour “bien" chanter ou bien utiliser sa voix?

    Si cela vous intéresse, tant mieux mais sinon rien ne sert de connaitre les 17 muscles de la langue ni le nom des cartilages du larynx. Aux quatre coins du monde, on chante depuis des milliers d’années sans ces connaissances et on l'a toujours très bien fait.

    Avez-vous une idée des muscles qui interviennent lorsque vous marchez? Est-ce que le savoir rendrait cela plus efficace? Un bébé qui apprend à marcher ne le fait pas avec un bouquin de physiologie et d’anatomie entre les mains. Les artistes sur scène ne pensent pas à l’action des cartilages de leur larynx ni à leur respiration. Et ceux qui le font passent (selon moi) à côté du plus important.

    Connaître et comprendre sa voix d’un point de vue anatomique et physiologique est intéressant si, et seulement si, vous en ressentez l’envie. En revanche, pour un professeur de chant, c'est indispensable.

    Parce qu'elle se veut une formation professionnelle au chant, vous aurez accès à des cours d'anatomie et de physiologie, global et en rapport avec chaque leçon de vos modules. Ainsi, après chaque cours, vous pourrez en apprendre plus d'un point de vue théorique sur ce que vous venez de faire.

     

    Y a t-il des exercices vocaux, des vocalises dans les cours?

    Non parce qu'ils ne constituent pas un réel apprentissage

    D’abord parce qu’ils ne traitent chacun que d'une seule et unique manière de faire dans un univers infiniment riche et complexe où il est toujours question de s'adapter à un contexte

    Ensuite parce que s’ils ont pour objectif de résoudre ou dépasser une difficulté, ces exercices relèvent de la réparation temporaire et non de la "résolution" à long terme. Le lendemain, vos difficultés seront de retour. Vous vous pensez dès lors, obligés de toujours répéter ces exercices pour obtenir le résultat désiré.

    Définition de l’apprentissage du point de vue de la psychologie comportementale: « l’apprentissage est la mise en relation entre un événement provoqué par l'extérieur (stimulus) et une réaction adéquate du sujet, qui cause un changement de comportement qui est persistant, mesurable, et spécifique ou permet à l’individu de formuler une nouvelle construction mentale ou réviser une construction mentale préalable »

    "Persistant" ?... Oui, tout comme vous n’avez pas besoin à chaque fois de réapprendre à tenir en équilibre sur votre vélo pour pouvoir en faire, ou apprendre à tenir un stylo pour pouvoir écrire, vous ne devriez pas dans le cadre d’un réel apprentissage devoir répéter indéfiniment des exercices pour accéder à des tâches vocales auxquelles vous aspirez.

    Si notre culture et le monde de la pédagogie du chant nous l'ont fait croire pendant des siècles, le bon sens et l'apport des neurosciences devrait y mettre fin. (Mais c'est compliqué...) Dire qu'il faut se "muscler la voix" ou "s'échauffer" n'est qu'une manière de mettre la raison (et la science) sous le tapis.

    Enfin, des gammes, des arpèges, des intervalles… Ce bagage théorique solfégique n’est pas présent chez un enfant qui chante et pourtant cela ne l’empêche pas de chanter. Notre cerveau se fiche bien de ces organisations!

    Alors, vous vous demandez: mais si on ne fait pas de vocalises, alors que fait-on alors dans cette formation en ligne?

    Réponse: on apprend! 😉 Pour approfondir cette question, lisez l'approche pédagogique qui vous l'explique.

    Pourquoi dites-vous que l’échauffement vocal est une fausse bonne idée, surtout dans un cours de chant?

    Il ne s’agit pas de prétendre que l’échauffement ne sert à rien, mais celui d’affirmer d’abord que l’on confond échauffement, apprentissage et pratique.

    Permettez-moi (encore une fois) une définition de l’apprentissage du point de vue de la psychologie comportementale: « l’apprentissage est la mise en relation entre un événement provoqué par l'extérieur (stimulus) et une réaction adéquate du sujet, qui cause un changement de comportement qui est persistant, mesurable, et spécifique ou permet à l’individu de formuler une nouvelle construction mentale ou réviser une construction mentale préalable »

    « S’échauffer » la voix physiquement en modifiant l’état initial du corps et de la voix avant d’apprendre quelque chose est contre-productif car cela nuit à l’apprentissage, qui nait de la différence entre l’état initial et l’état final. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas ou qu’on ne doit rien faire, mais que la manière dont les échauffements sont le plus souvent faits aujourd’hui, et tels qu’on les trouve en masse sur Youtube, nuisent à l’apprentissage et sont un terrible leurre.

    Le risque est de se retrouver comme ces personnes hyper dépendantes de leurs « warm-ups », parce que leur système nerveux a enregistré l’information selon laquelle l’organisme doit d’abord être dans un certain état pour pouvoir réaliser certaines tâches motrices. C'est un conditionnement pavlovien.

    Le risque est aussi de se retrouver comme des personnes hyper dépendantes de leur échauffement, conditionnées à devoir le faire et incapables de sortir le moindre son dans des situations du quotidien. Pourtant, faisons preuve de bon sens: où avons-nous vu des gens se réunir dans le contexte d’un anniversaire, d’une fête, d’un karaoké, d’une réunion sportive, dans un lieu de culte… Et entendre dire "Attendez ! Echauffons-nous d’abord la voix". Que c'est absurde...

    "S’échauffer la voix" c’est se préparer mentalement plus que physiquement. Un chanteur ou un acteur qui rentre sur scène ne peut pas dire à son public : “désolé… pendant 10/15 minutes ça va être laborieux le temps que je rentre dans mon sujet ». Alors tel un sportif, il se prépare mentalement autant que physiquement.

    Qu'est ce que la méthode Feldenkrais?

    Les leçons des cours de chant et donc l’approche pédagogique de ce site sont directement inspirées du travail de Moshe Feldenkrais et de sa méthode du même nom, fondée sur l’unité du corps et de l’esprit, la compréhension du fonctionnement sensori-moteur et de ses relations avec la pensée, les émotions, l’action et l’environnement.

    Suite une grave blessure à son genou, Moshe Feldenkrais, ingénieur en mécanique, docteur ès sciences physiques et première ceinture noire de judo en Europe, abandonne ses recherches au laboratoire Juliot-Curie sur l’énergie nucléaire pour se lancer dans une étude approfondie du fonctionnement humain dans son ensemble. Outre l’anatomie et la physiologie, il étudie la neurophysiologie, la psychologie et travaille avec des neurophysiologistes afin de comprendre nos processus d’apprentissage et le développement de l’adaptabilité, de la flexibilité et de la plasticité du système nerveux dont il est pionnier et précurseur.

    La méthode Feldenkrais part du postulat que l’on ne peut rien changer sans modifier le passé fonctionnel des habitudes dérangeantes incontrôlées, car c’est le passé qui est actif et qui influence notre comportement présent. Elle nous invite donc à nous ouvrir, à développer des options par des explorations de nous-même et pouvoir fonctionner en faisant des choix.

    Elle ne cherche pas à repérer et corriger un problème ou dysfonctionnement. Elle mise sur un auto-apprentissage d’ajustement, d’organisation ou réorganisation plus fonctionnels de soi et de manière globale. Elle revient sur l’ensemble des expériences et vécus de la personne, c’est à dire l’image de soi, une représentation inconsciente, dynamique et recréée à chaque instant, dans le cerveau dans laquelle celui pioche pour effectuer toutes nos actions du quotidien. L’absence partielle ou totale de vécu, d’expériences, des blessures physiques ou psychologiques venant à manquer ou altérés dans cette image de soi sont les principales raisons de limitations ou difficultés que nous rencontrons.

    La méthode Feldenkrais propose de revenir et (re)créer des situations qui vont préciser, clarifier ou créer les fragments manquants ou détériorés dans l’image de soi.

    Pourquoi il n'y a pas des programmes différents que l'on soit débutant ou confirmé?

    Il est rare qu’une personne puisse arriver dans une pratique artistique comme le chant à une qualité optimale de fonctionnement et d’organisation de soi où une leçon ne s’avère plus “nécessaire”. 

    Si dans une leçon, tout semble évident, partons du principe qu'il y a et il y aura toujours quelque chose à en apprendre.

    De la même manière, si une leçon semble difficile, il est possible de l’adapter aux capacités du moment. Et ne pas se juger, ne pas s’en vouloir. Simplement essayer de progresser

    Je débute! Comment vais-je savoir si ce que je fais est bien ou pas lorsque je chante?

    Des éléments objectifs et subjectifs entrent en jeu dans cette réponse.

    Dans les critères objectifs, l'utilisation mécanique saine de  l’appareil vocal et de soi est l’élément le plus important. Plus simplement dit: ne jamais forcer. Chercher le confort et l'aisance. Vous êtes en devez être seul·e juge de cela.

    Vient ensuite une capacité à s’insérer dans une pratique collective de la musique, c’est à dire un certain respect des codes musicaux, mélodiques et rythmiques. Autrement dit, chanter "juste" et en rythme.

    Concernant l'intonation musicale ou justesse: un son est une vibration périodique à une certaine vitesse, dite fréquence. Pour qu’un son que l’on souhaite reproduire vocalement soit dit « juste », il faut que ces deux sons soient à la même fréquence. On parle alors d’unisson. On dit qu’une personne chante faux lorsque l’unisson n’est pas établi. 

    Notez tout de même que vous êtes en droit de modifier la mélodie comme bon vous semble. Ce n’est pas “faux”, c’est simplement différent de l'original, une réinterprétation. Et c’est donc un autre sujet. Si malgré cela, elle vous parait “fausse”, la question à se poser est: en êtes vous certain·e? Car si c’est une question de beau ou pas, agréable à entendre ou pas, ce n’est pas la même chose. Il vous appartient de faire la part des choses et pour ça, la pratique et s’enregistrer suffisent.

    Concernant le rythme, on dit qu’une personne ne chante pas en rythme lorsqu’elle est décalée par rapport au moment dans le temps où elle devrait être positionnée. De la même manière qu’avec la justesse, vous êtes en droit de modifier ce placement comme bon vous semble si vous savez que vous êtes en train de le faire.

    Si ce n’est pas le cas: si vous arrivez à taper du pieds sur la musique et maintenir - même avec des ratés-  « le rythme », (ou plus simplement, que vous tapez du pieds par dessus une horloge bruyante et ses secondes) vous n’avez pas de problème rythmique à proprement parlé, mais plutôt une difficulté à comprendre l’architecture musicale du morceau de musique que vous souhaitez reproduire. Pas d’inquiétude: dans mon quotidien, elle touche une personne sur quatre. Cette difficulté se résout bien et rapidement, et est traité dans le second module Éléments.

    Bien qu'importants, ne vous focalisez pas trop sur ces aspects que vous ne feriez que renforcer.

    Utilisation saine de la voix, intonation musicale et rythme, sont les seuls éléments objectifs que vous devez "bien" réaliser. 

    Le reste n’est qu’une histoire de goûts, de choix, d’interprétation. Ce thème est vu en détails dans le troisième module « Styles », mais vient naturellement à partir du moment où mécaniquement, votre voix et votre chant ont davantage de possibilités d’actions.

    "Je n'ai pas le sens du rythme". Ce thème est-il abordé?

    De la même façon que l'intonation, faisons la part entre la capacité à trouver et maintenir une pulsation continue (taper du pieds, des mains, bouger son corps) sur un morceau de musique et celle de la reproduction de figures rythmiques attachées à des mélodies.

    La première, comme l’explique dans une étude passionnante Jessica Phillips-Silver, neuropsychologue est mal comprise: « Le rythme est traité par un réseau complexe dans le cerveau, il nous est impossible de pointer du doigt un centre chargé du rythme ou de la danse. C’est l’interaction de multiples réseaux qui permettent le traitement du rythme et sa traduction en mouvement, et dont nous ne comprenons pas encore les subtilités ». La capacité du cerveau à se synchroniser au rythme d’une musique et, par conséquent, à provoquer un mouvement synchrone du corps, est instinctive, précise l’étude. 3 à 4 % de la population serait née avec cette surdité rythmique à des degrés extrêmement divers.

    Si vous lisez ces lignes, il y a peu de chance que vous soyez dans ce cas. Tout simplement parce qu’une personne qui a cette difficulté ne s’intéresse pas au chant, ni vraiment à la musique. De sorte que si vous arrivez à taper du pieds sur la musique et maintenir même avec des ratés « le rythme », (ou plus simplement que vous tapez du pieds par dessus une horloge bruyante et ses secondes) vous n’avez pas de problème rythmique à proprement parlé mais plutôt une difficulté à comprendre l’architecture musicale de la pièce de musique que vous souhaitez reproduire. Cette difficulté se résout bien et rapidement et est traité dans le second module Éléments.

    Quoi qu’il en soit et bien qu’important, de la même manière que pour la justesse, ne vous focalisez pas trop sur cet aspect que vous ne feriez que renforcer.

    Super! Je vais apprendre à "bien respirer", alors?

    Aux quatre coins du monde les gens chantent, ont toujours chanté et j’ai beaucoup de mal à les imaginer se soucier de leur respiration à savoir si elle est “bonne ou pas”.

    Ou encore passer du temps à apprendre une bonne manière de le faire, au détriment d’une autre.

    Comment peut-on imaginer les pionniers du blues ou du gospel issus d’un peuple Noir réduit à l’esclavage avoir du temps pour s’y affairer? Aucun ethnomusicologue ne viendrait contre-dire tout cela.

    Qu’importe leur style, d’opéra ou de métal, vous verrez vos artistes préférés tout autant hausser leur poitrine que gonfler leur ventre. S’il y a donc bien des manières de faire différentes une utilisation des différents types d’inspiration, le cerveau organise la prééminence d’un type sur l’autre, ou de manière simultanée, en fonction de la tâche vocale à effectuer. De sorte qu’on peut en conclure qu’aucun type n’est bon ou mauvais.

    Le répertoire des types est géré par notre système nerveux central qui sait beaucoup mieux ce dont nous avons besoin pour la tâche que nous nous apprêtons à faire. Il le fait très bien pour le reste des activités de notre existence, il serait curieux qu’il n’en soit pas de même pour le chant, qu’importe l’esthétique.

    Sally Collyer, (PhD) a présentés ses nombreux travaux en 2010 lors du Congress of Voice Teacher à Paris dans lesquels elle a notamment étudié les mouvements musculaires et les volumes d’air de chanteuses (en chant lyrique) sur une même tâche vocale. Résultats, chacune à sa propre stratégie respiratoire. Elles ont pourtant appris la même respiration abdominale, le soutien vocal, etc, mais leur corps ne se comporte pas comme elles le pensent: lorsqu’elles chantent, elles croient respirer d’une certaine manière, prendre et utiliser un certain volume d’air, mais en fait pas du tout!

    De là à penser qu’il en est de même pour tout le monde, il n’y a qu’un pas que je franchis très vite. De sorte que vous pouvez laisser quelqu’un qui veut vous apprendre à respirer, mais n’oubliez pas pour autant qu’il ne sait pas lui-même ce qu’il fait. Tout cela est est bien trop complexe et le dépasse.

    Alors, plutôt que de s’estimer au dessus de l’ingénierie de notre système nerveux qui est l’aboutissement de millions d’années d’évolution, soyons humble: utilisons nos sens, notamment proprioceptifs pour percevoir comment nous, en tant qu’individus, nous nous organisons pour respirer, ce qu’il se passe lorsque nous explorons cette fonction sous tous ses angles. Car c’est de cette recherche sur nous-même dont nous pourrons tirer bénéfice.

    Abordez-vous des notions comme la voix mixte, le twang, le belting, le soutien, etc. ?

    Bien sûr! Mais qu'observe t-on lorsque on regarde des tutoriels sur le net? Ou qu'on demande à différents chanteuses, chanteurs et profs de chant? Chacun y va de sa propre définition sur ce qu'elle/il pense être ce qu'il fait et/ou enseigne. N'est ce pas un problème si tout le monde n'appelle pas un chat, un chat?

    La question à se poser pourrait être: que cherchez-vous à faire, à produire, voire reproduire Un son plus fort, moins fort? Plus aigu? Plus brillant et pincé? Un son plus stable?

    L'idée qu'il faudrait appuyer sur un bouton, apprendre à le faire et toujours le reproduire de la même manière selon une suite logique, ne peut tout simplement pas fonctionner dans le chant car celui-ci est dynamique et contextuel.

    Que faire? Je vous l'explique dans un des liens ci-dessous.

    Qu'est ce que la pleine conscience?

    La Pleine Conscience (mindfulness en anglais) est la conscience qui se manifeste lorsque l’on porte attention intentionnellement et de manière non jugeante sur l’expérience du moment présent.

    La méditation de Pleine conscience entraîne notre capacité d’attention et de discernement à ce qui est présent dans l’instant (nos pensées, nos émotions, nos sensations physiques, mais également l’environnement et les relations) en y intégrant une dimension d’éthique et de bienveillance.

    Entraîner son attention permet de vivre pleinement, en étant plus présent et plus conscient. La pratique de la Pleine Conscience permet de contacter nos ressources internes, notre capacité de résilience au stress, notre clarté d’esprit, notre calme intérieur, notre liberté par rapport aux schémas réactifs habituels et notre bienveillance. C’est la relation que nous entretenons à nous-mêmes, aux autres et au monde qui progressivement peut changer et s’apaiser, en voyant et en comprenant plus clairement ce qui est à l’origine de notre stress et de nos insatisfactions.

    (Ce texte est extrait du site: www.association-mindfulness.org)

    Est-ce que l'approche de ce site peut m'aider dans mon métier: comédien, voix-off, coach, ou tous métiers de prise de parole en public?

    Vous êtes comédien·ne, voix-off, présentateur·trice radio/télé enseignant·e, avocat·e, coach, prise de parole en public...? Vous tirerez  les mêmes bénéfices que les chanteurs·euses à suivre les deux premiers modules.

    Seul le troisième module spécifique aux particularités des styles musicaux sera peut-être moins interessant pour vous... 

    Un module spécifique vous sera dédié d'ici quelques mois! 

    Les modules de la formation

    formation chant formation vocale Technique vocale formation chanteur

    1. Fondations

    Ce premier module de vidéos en ligne vous permet de vous familiariser avec l’apprentissage présenté sur ce site, de développer vos perceptions sensori-motrices, d’appréhender les connexions et la globalité de soi. Il alterne des explorations générales...

    Le-Chant-en-Mouvements-Module-2-de-cours-de-chant-Elements

    2. Éléments

    Dans ce second module de vidéos en ligne, on s’intéresse davantage et en détails aux éléments de la voix, des explorations rythmiques et harmoniques, tout en continuant à explorer des schémas plus globaux....

    l'approche-pédagogique-des-cours-de-chant-moderne-à-Paris

    3. Styles

    Dans ce troisième module, on s’intéresse aux particularités des styles musicaux! Parce que chanter du lyrique, du rock, du gospel ou de la comédie musicale ce n'est pas pareil, nous verrons comment configurer notre instrument vocal...