Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Accueil » Les différentes méthodes d’apprentissage du chant

Les différentes méthodes d'apprentissage du chant

Les différentes méthodes d'apprentissage du chant

L’apprentissage du chant et de la technique vocale n’est pas standardisé. On se rend vite compte en surfant sur le web au travers de sites de professeurs ou de forums: il n’y a pas une seule approche, une seule méthode.

Et c’est tant mieux.

Mais alors, comment s’y retrouver, quelles sont ces méthodes que nous pouvons étudier en France et en quoi consistent-elles ?

Parce que les « cours de chant » se déclinent en cours individuels ou collectifs, en cours d’une heure ou stages de quelques jours, coaching artistiques, cours d’interprétation, sur l’improvisation, le chant polyphonique, le chant extrême, etc, j’aborderai les cours dont le but est d’apprendre les “techniques vocales” en évoquant les méthodes et approches les plus présentes dans l’hexagone.

La méthode "classique"

Le classique ayant tenu une place historiquement importante dans la musique, l’apprentissage du chant s’est fait pendant longtemps dans une méthode liée au chant lyrique.

Aujourd’hui, la plupart des professeurs qui enseignent des styles modernes (pop, rock, r’n’b etc.) utilisent les bases de cet enseignement classique. On retrouve donc le souhait d’enseigner la “bonne respiration” ou des concepts comme “chanter dans le masque”, ou la “bonne posture” pour “bien” chanter.  

Qu’importe que les nécessités acoustiques d’amplification du lyrique n’ont pas d’importance dans des styles modernes, qu’importe que l’homogénéité du timbre ou “chanter dans le masque”soient un parti pris esthétique, qu’importe que la “bonne respiration” ou une “bonne posture” sont subjectifs et sont le plus souvent impossibles à mettre en oeuvre dans le quotidien de la plupart des chanteurs… Des professeurs n’hésitent pas à former des chanteurs de musiques actuelles avec la méthode classique qu’ils ont eux mêmes reçus et qui reposent sur des dogmes parfois vieux de quelques siècles.

Le fait est que, si cela fonctionne pour certaines bases (et encore), le lyrique se sent démuni pour réaliser des tâches vocales propres aux musiques actuelles. On souhaiterait compter sur l’honnêteté et l’éthique des profs à dire “je ne sais pas faire ce que tu me demandes, je ne peux pas te l’apprendre”, mais malheureusement, bon nombre diront sans pouvoir argumenter, que certaines techniques propres aux musiques actuelles sont nocives pour la voix. Ce n’est pas vrai. En revanche, oui certains fondamentaux du classique peuvent être dommageables pour la voix (et/ou esthétiquement risibles) lors de l’adaptation au chant moderne.

On ne chante pas du Adele, du David Bowie ou Marvin Gaye comme du Haendel, Purcell ou du Bach, tout autant qu’on ne danse pas de la salsa comme de la danse classique, mais l’idée selon laquelle il faut apprendre à chanter les seconds pour pouvoir chanter les premiers demeure encore.

Mon avis: L’amalgame entre la technique vocale et le style musical est néfaste.

chanteuse d'opéra
ecole-richard-cross

Ecole Richard Cross

Richard Cross a été formé au Conservatoire dans l’art lyrique et applique une approche pédagogique du chant pour les musiques actuelles directement issue de la méthode classique. On y retrouve donc tous les fondamentaux: la respiration, la posture, l’articulation, “l’importance des voyelles”, la détente corporelle, le “placement vocal”, le “soutien” de la voix … bref, tous les poncifs de l’école classique mis au goût du jour. 

Mon avis: Richard Cross est un grand pédagogue, c’est certain. Un excellent conseiller artistique, c’est évident. Son CV parle pour lui. Mais telle qu’elle est enseignée aujourd’hui par les profs que ses écoles forment, je crois son approche du chant dépassée par la multiformité du chant aujourd’hui. Même avec de parfaites connaissances en anatomie et physiologie, appliquer des méthodes propre au chant classique aujourd’hui ne suffit plus, de sorte que la majorité des profs Richard Cross complètent leur pédagogie par d’autres approches. Néanmoins, le bagage théorique est sérieux et reconnu, la formation certifiée par l’Etat.

Speech Level Singing / Singing Success

La SLS , Speech Level Singing de Seth Riggs, professeur ou coach vocal de personnalités tels Ray Charles, Barbra Streisand, Madonna, Janet Jackson, Stevie Wonder et Michael Jackson. (Est ce que Seth Riggs les a véritablement formés ou leur a simplement donné un ou deux cours….) Elle conserve elle aussi les fondamentaux de la méthode classique. La méthode repose sur une poignée d’exercices et a surtout pour objectif d’homogénéiser les registres en « gommant » les passages et ainsi de travailler essentiellement la voix « mixte ».

Mon avis: C’est une méthode controversée pour plusieurs raisons. Figée dans le temps malgré les avancées des recherches scientifiques sur la voix, elle préconise par exemple, quel que soit le registre, une position du larynx « au niveau de parole » ni haute ni basse alors qu’à l’évidence le larynx est un élément mobile dans la phonation. De plus, une poignée “d’exercices” basiques n’en fait pas une approche complète; mais le marketing est passé par là. Je pense qu’elle est à fuir: la majorité des profs et élèves SLS ont des voix bousillées par le forçage vocal.

speech-level-singing

Des méthodes aujourd’hui reconnues, ont été mises au point ces 50 dernières années pour mieux enseigner le chant, en dissociant le style musical de la technique vocale.

estill-voice-training

Estill Voice Training

Estill Voice Training est une approche créée par Jo Estill. Elle fût véritablement la première dans les années 70 à étudier la voix chantée sous un angle scientifique et poussé. EVT décompose le processus de production vocale en plusieurs éléments/structures (figures) qui, travaillés distinctement, permettent de créer/moduler des recettes de sons (qualities). Cette approche par décomposition en éléments et le vocabulaire qu’elle utilise est à la base de méthodes comme celles entre autres de Gillyanne Kayes/Jeremy Fisher (Vocal Process) et la TCM. 

Mon avis: Il est reproché à Estill Voice Training de ne pas mettre à jour ses connaissances et donc son enseignement. En 2017, Gillyanne Kayes (ex collaboratrice de Jo Estill) a donné une conférence ( After Estill – the speech they couldn’t wait to hear) sur le modèle Estill, dénonçant certains point de la méthode qui sont inexacts, erronés ou trop simplifiés.

Aussi, les détracteurs de la méthode (que je suis) estiment qu’il est fondamentalement et physiologiquement impossible d’isoler les structures entre elles. Ce point est expliqué ici.

Complete Vocal Technique

CVT, Complete Vocal Technique est une méthode créée par Cathrine Sadolin. Elle se rapproche d’Estill (dont elle a d’ailleurs été disciple avant de créer sa méthode) et repose sur des “modes” (neutral, curbing, edge et overdrive) pour classifier différent type de sons de la voix . Ces “recettes vocales”  sont basées sur la physiologie et sur l’acoustique. Elles incorporent plusieurs éléments/ingrédients en même temps sans les distinguer (et en cela s’éloigne de l’approche Estill). L’ouvrage d’auto-apprentissage de cette méthode est très bien réalisé et très complet. Le chapitre sur les effets est excellent.

Mon avis: Je trouve cette méthode très intéressante mais j’ai du mal à y adhérer à cause des recettes « toutes faites ». Dés lors que vous en sortez, que vous créez votre propre recette, vous êtes dans ce que CVT appelle une « grey zone ». La simple existence de ces zones rend pour moi le schéma bien moins intéressant.

logoCVC

Chant, Voix & Corps

 D’Emmanuelle Trinquesse. une approche que je vous invite à découvrir ici.

La diversité des méthodes et approches fait qu’aujourd’hui en France, les professeurs et apprentis chanteurs sont tentés de toutes les suivre. Pour le meilleur et pour le pire. Je ne vais pas critiquer cela, ça a été aussi mon parcours. On peut y trouver du bon, mais le risque est de tout mélanger, parfois de s’y perdre, ne plus savoir qui croire.

Il n’y a pas de méthode universelle ou une « bonne méthode ». Il y a la méthode qui vous correspond et répond à vos attentes avec la personne avec laquelle vous vous sentez à l’aise et qui répond à vos demandes.  Il ne faut donc pas hésiter à essayer plusieurs profs, plusieurs approches.

Vous devez être exigeant.e, ressortir d’un cours avec des réponses et des résultats, pas des promesses.

Olivier Régin

Olivier Régin

Et vous? Quelle est la méthode ou l'approche qui vous parle ou vous a permis de progresser?

2 réponses

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :